DIRE de Véronique Royer

Ce court-métrage a été réalisé dans le cadre du concours « Ensemble contre la gynophobie » présidé par Lisa Azuelos pour lutter contre les violences faites aux femmes.
Voici quelques mots de la scénariste et réalisatrice du film.
affiche Dire court métrage

J’ai cherché quelles actions nous pourrions mener pour ne plus connaître de gynophobie, c’est à dire de crimes, mutilations, harcèlements, trafics sexuels, agressions, insultes, inégalités auxquels la femme est sujette dans le monde.

J’ai choisi d’orienter ma réflexion sur l’auteur des violences conjugales.
Dans ces violences, comme avec toutes les autres, la victime a son rôle de dénonciation mais il s’agit alors souvent plus pour elle-même d’action à posteriori, non préventive. J’ai construit mon scénario avec l’objectif d’interpeller les auteurs et potentiels auteurs de violences afin qu’ils se reconnaissent comme tels et acceptent de faire un travail sur eux-mêmes. Seul l’individu conscient peut modifier son comportement. Dans un monde idéal peut être où lutter contre les violences consisterait à les désamorcer. Dans un monde où demander de l’aide ne serait pas vu comme un acte de faiblesse mais au contraire un acte de courage. Car accepter de voir, et agir pour changer, sont bien plus héroïques que de se laisser aller à la perte de contrôle de ses pulsions les plus primaires.

Réalisé en mars/avril 2016  |  Durée : 5 minutes

Écrit et réalisé par Véronique Royer, avec le concours de Barthélémy Thumerelle

Image, son, musique, montage : Barthélémy Thumerelle

Avec Stéphane Grossi et Véronique Royer

 

Le film a figuré parmi les 15 finalistes du concours.

En savoir plus sur Ensemble contre la gynophobie.